Course d’escampette …

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour un nouvel article sur …. (roulement de tambours !) le sport !!! Et plus particulièrement, la course à pied. Cela fait plusieurs mois que le « running » fait parti de ma vie, et j’essaye d’aller courir 2 à 3 fois par semaine. Je dois bien avouer qu’il m’arrive encore de ne pas être très très régulière, certaine semaine je ne vais pas allé courir à cause de mon emploi du temps de ministre ! Non évidement je me voile la face ! Ce n’est pas le manque de temps qui joue sur mon irrégularité mais bien ma motivation…

raw

Avant toute chose, sachez qu’il n’y a pas de demi mesure avec la course à pied ! C’est un sport qu’on adore ou que l’on déteste. Pour ma part, je pense que c’est un sport qui m’aide de jour en jour à me construire, à faire le vide, à canaliser l’énergie, la colère… mais c’est avant tout un sport qui m’a permis de répondre à beaucoup de questions et m’a aidé dans des choix peu évidents qui se présentaient à moi cette année. De me retrouver seule en tête à tête avec moi même, dans l’effort et le dépassement de soit, m’a beaucoup appris et servi.

Il y a quelques mois, je courrais à peine 3kms, je me trouvais d’ailleurs bien ridicule. Puis la barre des 5kms à commencé à pointer le bout de son nez. Et du jour au lendemain, j’ai fais une course de 7,5kms sans aucun effort, en me sentant tellement bien dans mes baskets. A partir de là tout c’est accéléré et j’ai commencé à me fixer de nouveaux objectifs toujours de plus en plus haut sur la barre des kilomètres. 8kms, 9kms, 9,5kms et enfin … les 10 kms, jamais envisagé il y a quelques mois de cela, sont apparus sur mon compteur.

Juste pour cette fierté personnelle là, ça vaut le coup de se lancer dans la course à pied. Je ne pensais jamais pouvoir le faire et pourtant si, en s’accrochant on y arrive. En voulant prouver aux autres qu’ils ont tords, on y arrive. Je bénéficie, il est vrai, d’un atout majeur; et j’espère que si vous faite les choix de vous lancer dans la course à pied, vous aurez ce même atout; beaucoup de personnes que j’aime me soutiennent. Dès que je fini une course, je leurs en parle et ils n’arrêtent pas de me booster pour que je continue, que je ne lâche rien et que je m’améliore sans cesse. La course à pied, c’est un sport solitaire certes, mais de se sentir soutenu est une vraie force. Je n’arrive pas à courir avec d’autre personne, je perds mon souffle à vouloir discuter, je perds en vitesse et en cadence à vouloir suivre l’autre, je perds en motivation me sentant inférieur à l’autre…. Néanmoins, d’en parler avec des personnes qui courent régulièrement ou non… est un vrai bonheur.

Je pense m’inscrire à ma première course à pied d’ici quelques jours. La course des princesses dans les jardins de Versailles. 8kms me paraît être un bon compromis pour une première course, entre le 5kms et le 10kms. J’ai peur et en même temps se serait une très grande fierté personnelle que d’arriver au bout de cette course et de me dire, passé la ligne d’arrivée: je l’ai fait !

Quelques astuces:

*Courir le soir ou le matin, personnellement ça marche mieux chez moi, que de courir en pleine après midi.

*Courir où il n’y a personne, pas de regards extérieurs pour vous juger, pas de personne qui restent au milieu du chemin alors que vous vous excusez 30 fois pour passer (oui on sent le vécu ici n’est ce pas ?)

*Manger avant de courir, encore une fois, ça dépend des personnes, mais je ne peux pas courir si je n’ai rien dans le ventre. Je mange toujours quelques choses de consistant avant de partir courir. Surtout quand les sorties deviennent de plus en plus longues.

*S’acheter de nouveaux vêtements de sport… (oui cette astuce n’est pas du tout rentable pour votre porte feuille…) je n’y peux rien mais le fait d’acheter des nouveaux vêtements de sport, ou gadgets ou chaussures, me motive tellement à partir courir. CECI EST UN MAUVAIS CONSEIL MAIS CA MARCHE TELLEMENT SUR MOI…. 

*Aller courir quand vous êtes « fatigué », certain jours vous vous sentez mou et penser ne pas être en forme pour aller courir, c’est souvent en vous forçant à y aller, que vous atteindrez vos meilleures performances…

*Aller courir quand vous êtes en « colère », la course à pied va canaliser votre énergie négative, si je puis dire …. et va vous permettre de relativiser et de vous calmer.

Publicités

Starbuck

Bonjour à tous !
*
Aujourd’hui je voudrais vous parler d’un film. « Starbuck » de Ken Scott qui date de 2011. Un film qui m’a fait sourire. On retrouve David, un gars un peu paumé, qui a des problèmes d’argent suite à un commerce de drogue qui tourne mal, il travaille dans la boucherie de son père… Et du jour au lendemain il apprend qu’il est papa, son ex compagne est enceinte, mais il est aussi papa de 553 enfants dont 142 qui veulent le rencontrer ! Et oui ! Etant donneur régulier de sperme, David se retrouve partagé entre l’envie de rencontrer tous ses enfants et de les connaître et l’envie de garder l’anonymat. 
*

Une comédie tinté d’un accent Québécois, mignonne et qui donne le sourire. Je vous recommande vivement ce film. Une bande son très sympa et un personnage qui s’ouvre et se découvre père de jour en jour… 

*
« Yo no soy David Wosniak… » 
 
*
* »L’atelier » David Giguère 
* »Quelque part » Caracol

Le journal d’un vampire en pyjama

Bonjour à tous ! 
*
Aujourd’hui je vous donne mon avis sur le dernier roman de Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionysos et homme débordant d’énergie. Ce petit homme pile électrique a déjà conquis sa place dans la liste de mes auteurs préférés. Si vous ne connaissez pas encore et que vous aimez les écritures poétiques, avec un univers enfantin, délirant, beau… je vous conseille vivement de découvrir Mathias Malzieu. 
*
Ce livre est d’autant plus touchant qu’ici l’auteur ne se cache pas derrière des personnages qui lui ressemble, non il écrit sur lui. Ne cachant plus rien sur son état de santé et sa maladie… Il nous raconte ce qui lui a permis de tenir le cap malgré son bateau qui prend l’eau. 
Une petite histoire toute bête, où l’auteur dis merci, merci à ceux qui l’ont aidé dans cette aventure, sans subterfuge, sans paillette avec une plume toujours aussi poétique. 
*
C’est une histoire touchante, du Mathias Malzieu dans toute sa splendeur.
*
*
Mathias Malzieu, « Journal d’un vampire en pyjama » aux éditions Albim Michelm
*
Un gros coup de coeur pour ce nouveau livre. 
A lire en écoutant le CD, je vous conseille quelques titres: 
*
« Guerrier de porcelaine » 
« Skateboarding sous morphine »

« Vampire en pyjama »

Cécile Corbel et Susan Fletcher

Bonjour à tous ! 
Une de mes bonnes résolutions de 2017 étant de tenir à jour plus régulièrement (voir tenir tout court) mon blog et ma chaîne, je reviens sur mon blog avec plein de bonnes attentions ! 
J’espère pouvoir être plus présente et pouvoir vous présenter ici toutes mes découvertes, car je suis une personne très curieuse, tous mes avis, etc… Qu’ils soient livresque, audiovisuel, musical, culinaire, lié aux cosmétiques, aux vêtements, aux voyages, aux sport… Bref ! J’ai bien l’intention de vous faire rêver avec tous mes articles (si articles il y a un jour sur mon blog !). 
 *
Ceci étant dis… autant commencer tout de suite, n’est-ce pas ! 
 *
Je souhaitais vous parler aujourd’hui de mon coup de coeur musical du moment. A vrai dire ce n’est pas une découverte, je connaissais cette artiste depuis plusieurs années. Il s’agit de Cécile Corbel. Cette femme a un univers celtique, emprunt de magie, de légendes, ses chansons donnent à rêver je trouve. Venant de finir un livre que j’ai adoré, j’ai associé plusieurs chansons de Cécile Corbel à ma lecture et aux personnages que l’on suit tout au long de l’histoire. J’aime beaucoup lire en musique, ça me permet de créer une vraie atmosphère à ma lecture et de donner vie aux images qui se forment dans mon esprit. 
 *
 *
J’ai découvert « Un bûcher sous la neige » par le plus grand des hasards ! La couverture m’a de suite attiré, alors que le livre trainait en vrac dans une caisse de livre abandonnée en bout de rayon. (*Petite anecdote*, il s’agissait en fait d’un livre qui faisait parti des titres offerts lors d’une offre organisée par les éditions « J’ai lu », il ne pouvait donc pas être vendu, du coup la vendeuse me l’a donné mine de rien… comment vous dire que j’étais, à ce moment précis, une lectrice comblée !) 
 *
Dans ce livre on suit le récit de Corrag, condamné à être brulé pour sorcellerie, elle attend son heure, ne profitant d’un peu de répit qu’à cause de la neige et du gèle. Aussi elle raconte son histoire à qui veut bien l’entendre, un homme d’église qui tente à la base de soutirer des informations à cette sorcière. Néanmoins au fil des jours et du discours de Corrag, le point de vue de cet homme, pourtant très pieux, va évoluer et changer radicalement. Un récit délicat, beau avec une touche d’espoir, une petite Corrag bouleversante et vraie… un petit bout de femme jugé pour sorcellerie juste parce qu’elle sort un peu de l’ordinaire, qu’elle ne rentre pas dans le moule forgé par la société, c’est un sujet qui me touche, qui nous permet de ne pas oublier toutes ces personnes (et surtout ces femmes) qui ont peri sans raison valable. 
 *
Bref ! Je dérive légèrement ! 
Je voulais surtout vous parler de ces trois chansons de Cécile Corbel qui ont accompagner ma lecture. Trois titres qui m’ont fait rencontrer Corrag d’un peu plus près, qui m’ont fait voyager en Écosse avec elle, qui m’ont fait rencontrer Lui, qui m’ont fait galoper sous les étoiles une belle jument grise…. 
 *
* « Entendez-vous »  – La fiancée – Cécile Corbel
* « La fille damnée »  – Best of Song Books – Cécile Corbel
* « Kamchatka » – Terre des Ours – Cécile Corbel
 *
Je vous invite aussi à écouter son titre le plus connu, la bande original de Arriety le petit monde chapardeur, de Miyazaki. Version française ou japonaise à votre guise !!
Un nouvel album vient également de sortir, avec toujours cet univers très celtique que personnellement j’adore. 
J’espère vous avoir donné envie d’aller assouvir votre curiosité musicale et que vous serrez comme moi, sous le charme de cette artiste ! Si l’envie vous prends… allez aussi jeter un coup d’oeil à « Un bucher sous la neige » de Susan Fletcher. Une petite merveille… aussi beau qu’un flocon de neige, on voudrait qu’il ne touche jamais le sol.
 
 

Harry Potter et l’enfant maudit



 

 J’ai enfin lu le dernier tome de la saga Harry Potter ! Je n’ai jamais été une fan inconditionnée de cette saga, je dois bien le reconnaître et j’espère ne choquer personne… Non pas que je n’aime pas les livres ou les films. Au contraire, mais je n’ai jamais été accro, au point de faire une queue pas possible pour me procurer le dernier tome sorti (affrontant une armée de lectrices enragées, armées de baguettes en bois et de lunettes sans verres…) ou encore de faire des nuits blanches une fois le livre entre mes mains. 

Non ! Je ne suis pas de ce genre de lectrice de Harry Potter. 
 *
Néanmoins, je voulais savoir la suite des aventures de ce cher Harry ! J’ai adoré le concept de la pièce de théâtre. Je trouve génial l’idée de changer un peu de support littéraire. Étant donné que le lecteur connait l’univers et une bonne partie des personnages, pas besoin de descriptions interminables. Poudlard, la gare 9 3/4, la forêt interdite… On connait !
 *
J’ai adoré ma lecture ! Très rapide, de par son format… des personnages qu’on retrouve sans surprise mais quel bonheur de relire ces noms si familiers ! On retourne à Poudlard !!! (Vous aussi vous attendez toujours votre lettre ? Une petite grippe aviaire qui a décimé tous les hiboux en France ? Ils auraient pu s’adapter, en Bretagne on a plein de goélands qui auraient été ravi de faire le job ! Mais je m’égards…)
J’ai adoré les nouveaux protagonistes ! Albus Potter et Scorpius Malefoy ! Deux amis que rien ne devrait lier… sauf leurs entrées à tous les deux dans la maison de Seprentard ! Et là vous vous dites… OH MON DIEU ! Un Potter à Serpentard… ouais… la loose… 
Chez Albus on retrouve beaucoup de Harry,  forcément, mais c’est un enfant qui vit très mal les exploits de son père et qui se cherche. Le véritable rubis de ce nouveau tome c’est clairement Scorpius, un gamin génial, qui a, lui aussi, beaucoup de mal avec ses origines, à trouver son propre chemin. Mais il est vrai dans ces choix, dans ces intentions. On nous parle aussi du rapport avec son père et on découvre un nouveau Drago. 
Sans en dire trop, on découvre une nouvelle histoire d’amitié qui dépasse les rivalités Potter/Malefoy. 
Et puis on continue à suivre Harry, faut pas déconner non plus ! C’est quand même son nom qui est marqué en gros sur le livre !!! Les mêmes codes, une nouvelle aventure, on retourne dans le passé, on revit des moments clés de la saga, on se rappelle tous ces tomes précédents et toutes les aventures que le trio gagnant a mené. Hermione et Ron, toujours fidèles à eux même… On retrouve Minerva ❤ et bien d’autres ! 
 *
 

 

 *

 

Un nouveau tome réussi selon moi et je vais même dire mon préféré de la saga… Ça n’engage que moi évidemment !!! Mais vraiment une belle surprise. Je vote pour une suite !!!